Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Luna
  • : Le point de croix et tous les petits objets qui font la joie de mon existence.
  • Contact

Partenariat

 

Recherche

3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 19:45
David et (la très regrettée) Leigh Eddings, Pocket Fantasy.

     Ca faisait longtemps que je n'avais pas eu une déception littéraire de cette importance... face à la décalogie de ses débuts que j'ai du lire une bonne demi-douzaine de fois, en français ou en anglais et qui a fait partie de mes lectures de grossesse (honneur suprême), je m'attendais au moins à ressentir un intérêt poli comme pour ses autres bouquins.

     Mais non seulement j'ai trouvé ça rasoir de bout en bout, mais comble du désapointement, nul en terme d'histoire, de style littéraire et de construction des personnages, son point fort auparavant à mon avis. Il sont creux, plats, inintéressants et le toute minuscule pointe d'humour de leurs dialogues ne m'a fait aucun effet. Ils auraient aussi bien pu crever tous un par un, je n'aurais rien ressenti...

    Peut-être que je me fais vieille ou que tout venait de Leigh aujourd'hui décédée... Le milieu du livre (page 100 à 300 sur 450...) est entièrement consacré aux mêmes évènements narrés de manière fort redondante par 5 ou 6 personnages à la suite. La première version étant déjà barbante, la relire 5 fois de suite, malheur... Du remplissage pur et simple pour expédier ensuite la bataille finale contre deux armées immenses en 50 pages, avec l'équivalent épique d'une scène familiale dans les films de Shyamalan, les héros en spectateurs inactifs et patients contrairement à moi...

     J'étais ressortie de la Belgariade et de la Mallorée désespérée de me dire que je ne retrouverais plus de tels moments d'amusement littéraire (Harry Potter est passé par là depuis). Mais là je peux dire que je ne pense pas retrouver avant longtemps un livre qui me déplaise autant.

     Quand je pense que je l'ai offert à l'une de mes meilleures amies... Il va falloir que je rattrape ce cadeau carrément empoisonné !

     Et il y a encore deux volumes... Et j'ai déjà acheté (et offert) bêtement le suivant en toute confiance...


3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 19:27
David et (la regrettée) Leigh Eddings, Pocket Fantasy   

     Je publie mon ancien article de lecture, sinon celui de mon dernier livre n'a pas trop de sens... (lecture de juillet 2008)

     Des personnages d'origines diverses se retrouvent pour sauver le monde. Envahisseurs reptiliens, méchants pas beaux dominateurs, c'est classique et basique.
  
      La première chose que m'a apprise le livre est le décès de Leigh Eddings il y a un an et demi. Comme quoi même avec internet, on peut rater des informations qui intéressent... Ça commençait pas super bien niveau ambiance. Le livre, quant à lui, peine un peu à démarrer à mon sens. Ce n'est pour moi qu'une gigantesque introduction qui se lit bien, mais pourrait être divisée par deux. Le style n'est pas terrible, mais je ne sais pas quelle est la part de responsabilité du traducteur... On ne s'attache pas autant aux héros qu'à ceux de la Belgariade mais ce n'est que le début et je pense définitivement qu'il n'égalera plus jamais ce niveau. On reconnaît tout de même sa patte à travers des personnages qui se ressemblent toujours un peu (Lièvre surtout) mais c'est ce que j'aime retrouver alors j'évite de trop m'en plaindre.
     Ça m'a suffisamment plu pour que j'ai envie de l'offrir mais il ne faut pas s'attendre à un nouvel engouement "silkesque", sauf révélation inattendue des prochains tomes.

1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 17:03
     Ma couronne dentaire définitive est posée. Ouf ! La déception est plus au niveau de la note :) Passons.

     Aujourd'hui, j'ai décidé de prendre un peu de temps pour aller faire les grandes boutiques de tissus parisiennes. Bouchara a fermé au mois d'août, ça en retire déjà un. Donc direction Barbès et le marché Saint Pierre.

     J'adorais aller chez Dreyfus, au 4e étage avec tout son entassement de tissus plutôt variés et à des prix très intéressants. Il y avait aussi tout plein de support à broder. Depuis l'arrivée de ma fille, je n'avais pas pris le temps d'y retourner.
Tout a évidemment changé... La mercerie a été déplacée et ils ont créé un espace Loisirs Créatifs tout beau tout propre. C'est bien gentil mais adieu le côté bazar sympa où on fouille et bonjour la flambée des prix. C'est devenu une mercerie classique en fait. J'ai pris un ou deux coupons d'aïda colorée, mais pas de tissu au mètre comme avant.

     Chez Reine, c'est toujours aussi chic et cher. Trop cher pour moi. J'ai craqué pour quelques coupons de tissus mais pas de toile à broder.

     Il n'y a que chez Toto que j'ai vraiment trouvé mon bonheur : toile aïda 7,1, blanche et beige à 7,50 euros le mètre, là je dis oui ! Mais pas de couleurs fantasie, forcément... La toile 5,5 était à 8,50 si je me souviens bien pour ceux que ça intéresse.

     Bref, je suis un peu déçue de voir tous ces magasins qui ferment peu à peu ou évoluent dans un sens qui ne me plaît pas vraiment. Je préfère le bazar économique au chic, bourge, brillant et trois fois plus cher... La différence entre Toto et Dreyfus, quoi... 

29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 16:30
     Une de mes meilleures amies m'a offert hier le cadeau qu'elle avait prévu pour la naissance de ma fille et qui arrive donc pour ses 2 ans !  Bravo pour sa persévérance, ce n'est pas resté un UFO. D'autant que ce n'est pas du tout une brodeuse compulsive.
     Je ne sais pas (et n'aime pas trop aussi) faire de la broderie traditionnelle, du coup j'admire encore plus le résultat.














27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 20:20

      Trois jours de retard pour relayer l'info, pas super étonnant avec moi...

     Je ne pense pas y participer, trop de projet en cours, mais je serais super intéressée de voir toutes les créations !

     Quelles idées passionnantes a toujours Frezzia. Je suis épatée à chaque fois !

26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 20:26
      Je craque... Encore...
     Mais je trouve ce que fait Sophie vraiment superbe, non ?      
     Hop un nouveau SAL Dentelles pour début octobre à voir sur le blog Solo.brode.
     Qui me suit ?

23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 20:44
     Alors je détermine le type de toile puis si le morceau le permet, je le glisse dans les rainures.
    Si la toile est trop grande, je pose la réglette dessus et additionne les points mesurés. C'est plus approximatif (on décale facilement de quelques points) mais pas forcément plus qu'en comptant point à point.

23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 20:35
      Ca me fait marrer alors je vous le montre.
     Notre fille a une énorme passion pour  les Barbapapa depuis quelques temps et s'est amusée à les dessiner en nous annonçant "Papapapa".
     Pas mal à deux ans, je trouve.

     Je pense que je vais finir par en broder bientôt pour elle !




22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 20:00

     ... pour les feignasses comme moi, qui plus est nulle en maths.

     J'ai trouvé ça sur un site américain (
Stiching bits ans bobs pour ne pas le nommer). Ca permet de mesurer et compter les points des différentes toiles.
     Ca marche mais moi qui suis un peu tarée voire obsessionnelle compulsive, je n'arrive pas à m'empêcher de vérifier après... Bon, 4 dollars, quand on a en plus des grilles à commander (qu'il faudra que je vous montre un jour) je me suis laissée tenter ! Et j'en suis contente.















 

21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 10:40

Plutôt gentille Lisbeï, c'est un tag facile et plutôt rigolo.

TAG 123 :


1. C'est 
Lisbeï qui m'a taguée

2. Je prends le livre que je suis en train de lire (et que j'aimerais bien finir mais je n'y arrive pas, je le trouve rasoir), je l'ouvre page 123 ...

3. et je vous donne la 5ème phrase et les 3 suivantes :


"- Remets-la à Gunda, dit-il. Elle lui indiquera le chemin à suivre pour traverser la barrière de glace qui défend le pays des Dhrall.
- A vos ordres, chef ! s'écria Jalkan, au garde-à-vous.
Un strict respect du protocole militaire était toujours une bonne idée dans ce genre de circonstances."


4. Voici les références du livre : Les rêveurs, tome 2, La dame d'Atout, David et Leigh Eddings, Pocket Fantasy, 2004.


5. Et que ceux qui veulent le fassent aussi sur leur blog sans se sentir obligés !